Alexandra Tijoux
Diététicienne-nutritionniste

Diététicienne-nutritionniste à Chaville

 
06 46 72 61 23
12 rue des Fontaines Marivel, 92370 Chaville

Manger équilibré : oui mais comment ?

Infos nutrition

Se nourrir est avant tout un besoin physiologique. Malheureusement, ce n’est pas une action si simple à entreprendre. L’alimentation permet de nourrir son corps mais aussi son esprit. Elle doit être adaptée selon de multiples facteurs, propres à chacun, pour répondre à des besoins particuliers. Cependant, afin d’améliorer notre santé au quotidien, nous pouvons tous agir sur notre alimentation pour la rendre la plus équilibrée possible grâce à quelques méthodes simples.

 

Aujourd’hui, découvrons ensemble quelques bases de l’alimentation équilibrée pour mieux comprendre son sens et pouvoir l’appliquer quotidiennement.

 

1. Les nutriments

 

Manger équilibré c’est manger de tout. En effet, aucun aliment ne doit être interdit. Cependant, il est intéressant de pouvoir varier la consommation des aliments tout en apportant tous les nutriments (protéines, lipides, glucides et fibres) dans son assiette. La quantité est un facteur clé de l’alimentation équilibrée. Il est recommandé de faire attention aux portions ainsi qu’aux fréquences de consommation sans pour autant que cela ne devienne une prise de tête. Pour vous orienter vers les bons choix, le Plan National Nutrition Santé a résumé les principales recommandations dans l’affiche ci-dessous…

 

 

2. L’hydratation

 

Notre corps est composé d’environ 65% d’eau. Cet élément est indispensable pour le bon fonctionnement de nombreuses réactions biochimiques. Nous perdons environ 2,5 litres d’eau chaque jour par la transpiration, l’élimination des déchets, la respiration et la régulation de la température corporelle. Il est donc nécessaire de pouvoir apporter suffisamment d’eau à son organisme pour éviter de se déshydrater. On considère qu’il faut apporter au moins 1,5 litre d’eau par jour à l’aide de boissons pour compenser ses pertes. L’hydratation est donc un facteur clé dans l’alimentation équilibrée et le bien-être au quotidien.

 

3. La sensation de faim et la satiété

 

Manger à sa faim paraît être évident… Et pourtant, il est parfois difficile d’identifier les signaux de faim et de satiété. La sensation de faim est souvent désagréable car elle déclenche différents symptômes comme la sensation de fatigue, des vertiges, un ventre qui gargouille, un mal de ventre… Cependant, c’est un phénomène naturel qui pousse notre organisme à se nourrir pour satisfaire nos cellules afin qu’elles exercent correctement leurs rôles.

Une fois le repas terminé, si l’alimentation a été suffisante, alors les cellules envoient un message au cerveau pour lui signaler qu’il n’est plus nécessaire de manger. Divers échanges hormonaux se produisent donc à ce moment-là pour que l’organisme comprenne qu’il n’a plus besoin de se nourrir. Ce phénomène se nomme alors la satiété. En réussissant à écouter son corps et ses sensations alimentaires, vous pourrez mettre en place un rythme alimentaire plus sain.

 

4. La mastication

 

La mastication est la première étape de la digestion. Elle sert à découper, déchirer et broyer les aliments afin de mieux favoriser leur absorption. C’est lors de cette action que la salive sécrète de nombreuses enzymes qui participent à la dégradation des aliments et donc à la digestion. De plus, la mastication permet une meilleure reconnaissance des signaux de faim et de satiété. En effet, la sensation de satiété a besoin d’une vingtaine de minutes pour se manifester. En mangeant très rapidement, le cerveau ne prend pas suffisamment en compte cette prise alimentaire et déclenchera plus rapidement la prochaine sensation de faim. Ce simple geste permet alors de pouvoir apporter de nombreux bénéfices à votre organisme.

 

5. Les sens et émotions

 

Les scientifiques et les professionnels de santé recommandent aujourd’hui de manger en pleine conscience. Inspirée de la culture bouddhiste, la pleine conscience permet de mieux se concentrer sur ses actions, ses pensées et ses ressentis. Elle a alors recours à l’écoute des sensations corporelles pour retrouver le plaisir de manger et éviter les automatismes qui peuvent mener à un déséquilibre alimentaire. Nous avons actuellement l’habitude de manger rapidement, en pensant à tout ce qui nous entoure sans porter d’attention particulière à ce qui se trouve dans notre assiette. Nous ne remarquons pas l’impact du stress et des émotions ressentis par notre organisme à ce moment précis. Manger en pleine conscience permet alors de se réconcilier avec son assiette tout en apprenant à gérer son stress et ses émotions.

 

Prendre soin de soi en appliquant ces bases de l’alimentation vous permettra d’agir naturellement sur votre santé. Il peut également être intéressant de se tourner vers la prise de compléments alimentaires pour assurer vos besoins lorsque votre alimentation ne suffit plus en demandant conseil à un professionnel de santé. 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion